Azalée : variétés, plantation et entretiens

Azalée : variétés, plantation et entretiens

Mon Coach Jardin ce sont des cours de jardinage à domicile par des professionnels.
Réalisez vos projets en toute sécurité grâce aux conseils et astuces de pros à domicile

L’azalée est un magnifique arbuste floral couvert par une multitude d’inflorescences aux couleurs très chatoyantes. Appartenant au même genre que le rhododendron, l’azalée se distingue de celui-ci par ses petites fleurs en abondance et ses étamines réduites au nombre de 4 à 5. Si les rhododendrons comptent plus de la moitié de la famille des Eriacées, l’azalée propose également une grande diversité d’espèces réparties en 2 groupes bien distincts : les azalées caduques et les azalées persistantes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce bel arbuste dans ce présent article. 

Azalée : description et caractéristiques

L’azalée est un arbuste au port buissonnant dont ses tiges et son feuillage sont dissimulés sous ses nombreuses petites fleurs pendant les périodes de floraison. Il s’agit d’une espèce qui appartient à la famille des Eriacées, du même genre que les rhododendrons. L’azalée se distingue par ses petites feuilles persistantes ou caduques et ses fleurs en forme de trompettes ou d’entonnoir portant pas plus de 5 étamines. Ses pétales se déclinent sous différents coloris : blanc, jaune, orange, rose, rouge, violet quelquefois tacheté . Elle peut atteindre 2 mètres de haut sur 1, 30 m de large à la taille adulte. 

L’azalée provient des régions au climat doux et peu ombragé des terres asiatiques dont au Japon et la Chine. On en trouve toutefois quelques espèces sur les sols montagneux rocheux en Europe et en Amérique du nord. 

Azalée : variétés

On recense près de 750 à 800 espèces d’azalées au feuillage et aux couleurs diversement variées. Néanmoins, on a pu les répartir en 2 grandes catégories : les azalées au feuillage persistant ou “azalées japonaises” et les azalées caduques ou “azalées de Chine”. 

Azalées persistantes

Les azalées japonaises au feuillage persistant forment un arbuste de 30 cm à 1,50m de haut sur près d’un mètre de large. Elles portent de petites feuilles très résistantes en été et qui donnent la place aux nouvelles feuilles au printemps. De mai à juin, une belle couverture florale très colorée recouvre toute leur surface extérieure. Ses fleurs qui peuvent être petites ou grandes offrent tout un panel de couleur à la teinte vive. Voici quelques espèces d’azalées japonaises les plus courantes :

  • Azalée Amoenum ou Kurume est une espèce naine à la forme étalée qui se recouvre 

de petites fleurs à rayures ou mouchetées, ou de couleur pourpre au début du printemps. Elle est très rustique et tolère les températures allant jusqu’à -15 °C.

 

  • Azalée Kirin est un petit arbuste au port compact et arrondi qui donne de 

 

petites fleurs en clochette rose satinée à rose vif. Le Kirin est une variété hybride du Kurume. 

 

  • Azalée “Silver Queen” est un arbuste de petite taille au port compact et au feuillage 

 

abondant qui se recouvre de fleurs simples rose fuchsia pendant la période de floraison.

 

  • Azalée Indica est une plante d’intérieur car elle apprécie notamment les conditions 

 

climatiques douces et peu ensoleillées. Elles proposent des petites fleurs bicolores qui ne tolèrent pas les températures basses. 

 

  • Azalée Kaempferi est une espèce à forte rusticité, voire même gélive qui fleurit de 

 

jolies fleurs aux couleurs gaies telles que le rouge, rose, pourpre, magenta ou saumon. Ces dernières ne supportent pas le contact direct au soleil et tendent à se faner très rapidement. 

 

  • Azalées Stasuki est un petit arbuste enjolivé par de magnifiques fleurs larges

 

simples ou doubles le plus souvent rouges, entre mai et juillet. Elle possède une bonne rusticité. 

Azalées caduques

Les azalées au feuillage caduc sont des variétés remarquablement très esthétiques qui offrent tout le long de l’année de splendides inflorescences aux couleurs très diversifiées et parfumées. Ce sont des espèces arbustives au port buissonnant à tiges ramifiées qui portent de petites feuilles d’un vert intense ou clair.  

Voici quelques espèces d’azalées caduques les plus intéressantes :

  • Azalées de Gand sont caractérisées par leurs fleurs en forme d’entonnoirs qui embaument les jardins avec sa note parfumée entre mai et juin. Elles regroupent différentes variétés telles que la “Corneille”, la “Narcissiflora” et des espèces croisées comme la  “Coccinea Speciosa”.
  • Azalées Mollis donnent de magnifiques fleurs jaunes, orange, rose, rouge ou blanche vers le mois d’avril. Parmi ces variétés, on peut trouver les espèces comme le ‘Christopher Wren”, “Glowing Embers” ou “Jolie Madame”. Le “Mrs Peter Koster” est une variété hybride du Mollis
  • Azalées Knap Hill présentent des fleurs en forme d’entonnoirs avec une base tubulaire longue. Celles-ci se déclinent sous une grande variété de couleurs et dégagent une agréable senteur. En automne, leurs feuilles virent aurouge. L’azalée “Persil” est une hybride de Knap Hill. 

Azalées Maid in the Shade se reconnaissent par leurs étamines et des pistils assez effilés qui dépassent leurs fleurs. Elles se plaisent à l’ombre à l’abri des grosses chaleurs et des forts rayons du soleil.

Azalée

“Cultiver un potager, ce n’est pas seulement produire ses légumes, c’est apprendre à s’émerveiller du mystère de la vie.”

P. Rabhi

Azalée : plantation et entretiens

Conditions de culture

Les azalées sont des espèces dites plantes de “terre de bruyère” c’est-à-dire qu’elles se développent sur les sols acides et humifères. L’acidité du sol doit comprendre entre 4,5 et 5,5. Les sols calcaires et lourds sont ainsi à éviter. Elles ont une préférence pour les terres plutôt fraîches, légères et bien drainées. Pour la culture en pot, composez la terre de bruyère avec de la tourbe. Elles se plaisent également sous des conditions climatiques douces, aux températures moyennes qui ne doivent pas dépasser les 25°C. Les azalées persistantes préfèrent les endroits semi-ombragés ou ombragés alors que les caduques ont besoin d’assez de lumière pour bien fleurir. La plantation peut se faire dès que les températures commencent à augmenter. 

Plantation

  • Pour la plantation en pleine terre, réaliser un trou de 40 à 80 cm de profondeur sur 80 cm de large. Mettez au fond du trou de la terre de bruyère et complétez avec un peu de terreau ou du compost. Cultivez le plant, recouvrir de terre sans tasser puis arroser copieusement. 
  • Pour une culture en pot, remplissez celui-ci de terre de bruyère et de terreau. Disposez au fond du pot des billes d’argile pour favoriser le drainage. Empotez la plante puis installez- la dans un endroit  éclairé et à températures ambiantes. 

Multiplication

On peut multiplier les azalées par :

 

  • Bouturage

 

Prélevez des fragments de 10 cm sur les tiges latérales qui n’ont pas fleuri. Coupez la base de la bouture sous un œil et enlevez les feuilles en partie basse. Plantez en pépinière dans un mélange de tourbe et de sable. Arrosez et placez dans un endroit à une température comprise entre 20 à 25 °C. Veillez à ce que le substrat soit toujours humide tout en l’aérant pour éviter la formation de champignon.

 

  • Marcottage

 

Choisissez une branche basse, longue et souple puis dénudez sur 5 cm. Enfouissez cette partie dans de la terre de bruyère tout en la maintenant avec un cavalier relié à un tuteur.

Entretiens

  • Après la plantation, recouvrez les pieds des azalées avec du paillis naturel pour éviter le dessèchement des racines et maintenir la fraîcheur de la terre. Le paillage évitera également à la terre de se réchauffer. 
  • Les azalées ont besoin de beaucoup d’eau, toutefois, éviter les eaux du robinet pour leur arrosage. Utilisez de l’eau douce ou de l’eau de pluie récupérée. Les plantes en pot nécessitent beaucoup d’arrosage, et maintenez la terre toujours humide. Toutefois, un excès d’eau peut pourrir les racines. 
  •  Fertilisez le sol périodiquement, surtout s’il est pauvre. Vous pouvez ajouter de l’engrais liquide ou de l’engrais spécial pour terre de bruyère. 
  • Eliminez régulièrement les fleurs fanées pour laisser place aux nouveaux boutons. Effectuez une taille de croissance pendant les 2 premières années de leur développement. Coupez les branches mortes et taillez les ramures pour équilibrer le volume de l’arbuste.

Azalée : maladies et ennemis nuisibles

Les azalées sont des plantes vigoureuses et très rarement affectées par des maladies si elles sont installées dans un environnement propice à leur développement. Dans le cas contraire, 

  • elles jaunissent ou perdent leur belle coloration si la terre est trop calcaire ou trop lourd, ou si vous avez utilisé de l’eau dure pour l’arrosage. Les symptômes de la chlorose disparaissent dès que la nature du sol favorable à leur culture est rétablie. Un sol mal drainé peut également causer le brunissement des feuilles et bourgeons.
  • les branches se dessèchent brutalement. Ceci prévoit la présence du phytophthora cinnamomi, un champignon qui se développe sur les racines et qui entraîne leur pourrissement. Dans ce cas, il est préférable de brûler la plante. 

 

Comme toutes espèces végétales, elles représentent également une réserve de nourriture ou servent de refuges à quelques espèces d’insectes tels que les pucerons.

Jardiner à la campagne
Jardiner à la campagne
Jardiner en ville
Jardiner en ville
Aménager mon extérieur
Aménager mon extérieur
cadeau jardinage
Offrir une carte cadeau

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Réalisation d’un calendrier personnalisé
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Un projet de décoration : Nos architectes d’intérieur sont là pour vous aider.

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *