Comment réussir une bouture ?

Comment réussir une bouture ?

Mon Coach Jardin ce sont des cours de jardinage à domicile par des professionnels.
Réalisez vos projets en toute sécurité grâce aux conseils et astuces de pros à domicile

Certaines plantes peuvent être multipliées à partir d’une partie de ses organes végétatifs : tiges, feuilles, racines… . On appelle ce type de multiplication le bouturage. Découvrez les différentes techniques du bouturage. Les étapes à suivre pour réussir la bouture. Les variétés de plantes qui peuvent être bouturées. 

Réussir une bouture : principe du bouturage

Le bouturage est une technique de multiplication végétative où il n’y a pas d’intervention de gamète mâle et femelle. Il s’agit d’un mode de reproduction asexuée qui consiste à  créer de nouvelle génération de plantes à partir d’un fragment d’organe tiré d’une plante-mère. Cela peut être une partie des tiges, feuilles, racines, écailles de bulbes… Contrairement au marcottage, les boutures sont directement séparées de la plante souche dans le but de les faire enraciner. La formation de nouvelles racines est possible grâce à la différenciation cellulaire qui se produit au niveau du méristème ou zone de division cellulaire. De ce fait, pour réussir la bouture, il faut couper les fragments à un endroit bien précis. Néanmoins, ne vous découragez pas, le bouturage est une technique tout à fait simple et efficace à réaliser. 

Réussir une bouture: la période propice pour le bouturage

Les saisons favorables au bouturage s’échelonnent notamment du printemps à l’automne. Toutefois, le moment propice pour prélever les boutures devrait se faire pendant la période de croissance des plantes. À ce stade, la production d’auxine est optimale; ainsi on est sûr de réussir la bouture. Cette période de croissance peut être différente d’une espèce à une autre. 

  • Pour les espèces herbacées non ligneuses, qui ne possèdent pas de tiges rigides, la bouture peut se faire dès la fin de l’été et pendant tout le printemps
  • Chez les plantes ligneuses à tiges tendres comme le pélargonium, les fuchsias ou autres espèces de plantes dont les tiges se coupent facilement sous les doigts, le bouturage se fait entre mi-juillets à mi-septembre. 
  • La période de croissance chez la plupart des arbres se déroule entre le mois de mai à juillet. Les boutures sont prélevées sur des bois durs et secs.

NB : L’auxine est une phytohormone

réussir une bouture

“Cultiver un potager, ce n’est pas seulement produire ses légumes, c’est apprendre à s’émerveiller du mystère de la vie.”

P. Rabhi

Réussir une bouture : les différentes étapes du bouturage

Réussir une bouture : prélèvement de la bouture

La réussite du bouturage réside dans la qualité de la bouture prélevée. Celle-ci doit ainsi être tirée d’une plante-mère saine qui ne doit présenter aucun signe de maladie ni de parasite. 

  • Dans le cas d’une bouture simple d’une tige,  choisissez des rameaux vigoureux et qui comportent au moins 3 yeux ou point de ramification. Utilisez un outil de coupe bien aiguisé et stérilisé pour éviter une éventuelle infection. Sectionnez de 10 à 15 cm de rameau; veillez à ce qu’il présente 3 noeuds. Eliminez toutes les feuilles sur les tiges excepté quelques-unes qui se trouvent à l’extrémité. Elles vont protéger la bouture de la déshydratation. Effeuillez également le bourgeon terminal afin de favoriser l’enracinement plutôt que l’allongement de la tige.
  • Pour faire une bouture à partir d’une feuille, dans le cas des plantes grasses, prélevez une feuille bien vigoureuse puis laissez sécher pendant 2 à 3 jours avant de la cultiver. Pour les autres espèces qui peuvent se multiplier par ses feuilles comme le Saintpaulia ou le bégonia, choisissez une feuille adulte saine tout en coupant à 3 cm de la base.
  • La bouture en talon consiste à prélever des jeunes rameaux secondaires qui ont encore conservé le point d’empattement qui les reliait à la tige principale de l’année précédente. Le taux d’enracinement est relativement élevé à cette zone de liaison. Cette technique de prélèvement concerne les plantes semi-ligneuses ou grimpantes. 
  • La bouture en crossette est une variante de la bouture en talon à quelques différences de près. Ici, on va conserver une bonne partie de la tige principale sur environ 1, 5 cm. On appliquera ce type de prélèvement sur les plantes qui ont une croissance lente comme le figuier, le sureau, les vignes… 

Réussir une bouture : préparation de la bouture

Une fois la bouture extraire de la plante-mère, celle-ci ne sera pas immédiatement mise en terre. Vous pouvez soit tailler la base de la bouture en biseau, soit la dénuder sur 1 cm de hauteur et quelques millimètres d’épaisseur. Trempez ensuite là cette partie dans une hormone de bouturage pour favoriser la formation des racines. Découvrez ici comment faire soi-même son hormone de bouturage

Réussir une bouture : culture de la bouture

Il existe différentes façons de procéder à la culture de la bouture. 

 

  • La bouture en terre consiste à planter la bouture dans du substrat bien drainant et proposant les conditions favorables à l’enracinement. Enfoncez toute la partie dénudée ou taillée dans le substrat. Privilégiez les endroits chauds, humides et suffisamment éclairés que vous optiez pour une culture en pleine terre ou une culture en godet ou en pot.
  • La bouture à l’étouffée consiste à faire enraciner la bouture dans un environnement confiné comme dans une bouteille en plastique ou un bocal. Recouvrez le récipient avec du film plastique pour contenir l’air. Vous devez toutefois aérer régulièrement le milieu pour éviter la formation des champignons. 
  • La bouture dans l’eau consiste à plonger toute ou une partie de la bouture dans l’eau jusqu’à son enracinement. L’eau doit toujours être maintenue bien propre. De ce fait, utilisez un récipient en verre pour vérifier la salubrité de l’eau. Placez un morceau de charbon de bois dans le récipient pour purifier l’environnement intérieur. Recouvrir le bocal de film plastique et faites des petits trous à la surface pour l’aération. La formation des racines se fait généralement de 3 à 4 semaines.
Jardiner à la campagne
Jardiner à la campagne
Jardiner en ville
Jardiner en ville
Aménager mon extérieur
Aménager mon extérieur
cadeau jardinage
Offrir une carte cadeau

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Réalisation d’un calendrier personnalisé
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Un projet de décoration : Nos architectes d’intérieur sont là pour vous aider.

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *