Patate douce : variétés, plantation et entretiens

Patate douce : variétés, plantation et entretiens

Mon Coach Jardin ce sont des cours de jardinage à domicile par des professionnels.
Réalisez vos projets en toute sécurité grâce aux conseils et astuces de pros à domicile

La patate douce est cultivée pour ses tubercules très caloriques et riches en nutriments. On peut la préparer de plusieurs façons : frits, en bouillis ou grillée et même crue. Les tiges et les feuilles sont non seulement très ornementales mais peuvent également servir de fourrage frais ou sec aux animaux. Bien que facile à cultiver et à entretenir, voici les conditions nécessaires pour obtenir un bon rendement de tubercules en matière de qualité et de quantité.  

Patate douce : description et caractéristiques 

La patate douce du nom scientifique “Ipomea batata” qui fait partie de la famille des Convolvulacées est une espèce vivace ou annuelle au feuillage persistant. Elle est caractérisée par des tiges au port rampant qui peut s’étaler sur plusieurs mètres. Ses feuilles peuvent varier de forme suivant la variété; certaines sont entières, d’autres sont formés de lobes. Elle donne des inflorescences en forme de trompettes blancs ou violet clair. Elle produit des tubercules de forme et de couleur variable qui peut être rouge, violette, jaune ou blanche dont la plupart sont destinés à la consommation. La patate douce est un aliment très nutritif. Elle est riche en protéines, en glucide mais aussi en oligoéléments. C’est aussi un excellent antioxydant. On peut le cuire de différentes manières : en bouillis, au four, grillé… Ses feuilles sont réputées pour leur forte teneur en bêta-carotène, en vitamine C et en fer. 

Patate douce : variétés

La patate douce est une plante très variée qui présente plus de 450 variétés recensées dans le monde. On peut toutefois la diviser en 2 catégories bien distinctes : 

  • les variétés consommables qui sont essentiellement cultivées dans les pays tropicaux.  Quelques cultivars sont toutefois cultivés sur le territoire Européen comme le “Lira” caractérisé ses tubercules à la peau rouge et une chair jaune. Il y a aussi le “Beauregard”, à la peau rose clair et une chair orange ou le “Centennial” qui a une peau et une chair orange foncé… 
  • les variétés ornementales sont quant à elles les plus répandues sur les terres des régions tempérées. Les tubercules ne sont pas consommables encore moins les feuilles. On peut citer  “l’Ipomoea batatas Blacky” qui sont caractérisés par des feuilles trilobées qui virent au noir; “l’Ipomoea batatas Margarita”qui a un port très étalé ou le “Pink Frost” qui est une variété naine au port compact. 

Patate douce : semis, plantation et entretiens

Conditions favorables à la culture

La patate douce ne supporte pas l’excès de froid. Elle se développe bien dans les régions où la température moyenne est supérieure à 24°C. Elle tolère toutefois les conditions de sécheresse élevée. Ce légume peut pousser sur des sols qui ont des caractéristiques très variées; néanmoins, elle a du mal à s’adapter sur des sols caillouteux.. Sur le plan physique, les sols caillouteux ou à teneur élevée d’éléments grossiers sont à éviter au risque de perturber le développement des tubercules. Elle a une préférence pour les sols meubles et profonds.

Les préliminaires avant la plantation

La patate douce doit être installée dans une terre préalablement préparée. Il est ainsi conseillé de désherber et de labourer le sol 2 semaines voire 1 mois avant les saisons de la plantation. Le labour peut se faire de plusieurs manières selon la nature du terrain et l’humidité du sol.

  • Si l’humidité du sol est assez importante et que la pente du terrain ne soit pas forte, procédez à un labour à plat. 
  • Si le sol n’est pas suffisamment humide et que la pente du terrain soit assez importante, vous pouvez soit former des billons ou soit faire des crêtes. 

N’oubliez pas de fertiliser le sol avec une bonne quantité de compost ou fumier bien décomposé.

NB: un labour à plat ou planche consiste notamment à tourner la terre toujours dans le même sens. 

Bouturage 

La plantation de la patate douce peut se faire dès que la température extérieure aura haussé, c’est-à-dire vers le mois d’Avril à juin. La mise en place de la patate se fait par bouturage. Voici comment procéder pour obtenir une bouture de bonne qualité. Choisissez des tubercules sains puis laissez-les germer dans un endroit chaud bien exposé à la lumière. Quand les semences seront constituées de fragments de tige de 50 à 70 cm portant 3 à 4 noeuds ou bourgeons, supprimez les feuilles sur 2 noeuds. Vous pouvez conserver les boutures uniquement sous des conditions chaudes.

patate douce

“Cultiver un potager, ce n’est pas seulement produire ses légumes, c’est apprendre à s’émerveiller du mystère de la vie.”

P. Rabhi

Plantation

Prenez les boutures qui ont germé, puis enfouissez dans le sol, à la limite d’au moins 2 noeuds. Recouvrir de terre puis tassez légèrement. Les boutures doivent être disposées de manière oblique. Si vous pensez que la température extérieure n’est pas suffisamment favorable pour le développement de la patate, réalisez une culture en billon. Il s’agit d’une technique qui consiste à former des butes de terre autour de chaque pied de plant. Cette technique permettra également de mieux gérer l’arrosage. 

Quant à la culture en pot, installez les boutures dans un mélange de terreau et un peu de terre de jardin ou de la tourbe. Arrosez abondamment et régulièrement. Toutefois, éviter l’eau stagnante, cela risque de pourrir les tubercules. Installez la plante dans un endroit chaud et illuminé. 

Entretiens

La patate douce est très peu exigeante; 2 à 3 sarclages et buttages pendant la phase de croissance suffisent. Le buttage a pour but de maintenir l’humidité du sol et de lutter contre les mammifères ravageurs. On peut également associer le sarclage au buttage qui consiste à soulever ou à retourner les tiges. Cette opération est nécessaire surtout quand l’humidité du sol est importante afin d’empêcher un enracinement des tiges qui pourrait baisser le rendement des tubercules. 

Dès que la température extérieure commence à descendre, protégez les patates avec des couvertures de pailles naturelles. 

En ce qui concerne les patates d’ornement, les arrosages doivent se faire au moins tous les 2 jours, dès que le sol commence à se sécher. Maintenez la plante toujours au chaud. 

Patate douce : maladies et ennemis

La patate douce n’est pas sensible aux maladies hormis les maladies cryptogamiques qui se développent par un excès d’humidité. On citera entre autres :

  • l’Alternariose qui est une maladie provoquée par un champignon qui s’attaque essentiellement aux feuilles. Elle se présente par l’apparition de taches brunes sur les tiges et les feuilles avec des zones circulaires. 
  • la Virose est due par un virus qui se traduit par l’apparition d’une mosaïque d’une nuance de vert allant du clair au foncé sur les feuilles. Les limbes ont tendance à se déformer et les plantes deviennent chétives. 

Arrachez et brûlez immédiatement les plantes affectées. 

Les charançons sont par contre les principaux ennemis de la patate douce. Il s’agit d’un petit coléoptère dont les larves(blanches) et les adultes(noirs) causent des dégâts importants. La femelle vient pondre ses oeufs sur les tiges mais aussi dans les tubercules. Les larves vont endommager les tubercules qui ne seront plus ainsi bons à consommer. Les adultes quand eux se nourrissent des feuilles et des tiges qui se dessèchent très rapidement et meurent. Pour éviter l’attaque de ces insectes, évitez de planter la patate douce sur le même terrain avant 3 à 4 saisons. Brûlez les plantes affectées. 

Patate douce : récolte et conservation

Récolte

La récolte peut se faire de 3 à 6 mois après la plantation. Cela dépend de la région et de la variété de patate cultivée. Elle doit se faire au moment où les feuilles commencent à jaunir. La récolte consiste à creuser le sol à l’aide d’un plantoir ou d’une houe adaptée, puis d’extraire les tubercules. 

NB : Évitez de blesser les tubercules lors de la récolte car ils se conservent mal. 

Conservation

Il existe plusieurs méthodes pour conserver la patate douce. Toutefois, quelle que soit la manière adoptée, prenez la précaution de ne pas blesser les tubercules lors de la récolte. 

  • Vous pouvez conserver les tubercules dans le sol. Pour le faire, il vous suffit de supprimer les tiges. Vous pouvez ainsi récolter les tubercules à chaque fois que vous souhaitez. Cette méthode de conservation ne dure pas très longtemps. 
  • Vous pouvez également faire du “ratoning”. Il s’agit d’une technique qui consiste à creuser une fosse de 40 à 50 cm de profondeur, de longueur et largeur  variant suivant la quantité de tubercules à conserver. Déposez au fond du trou de la cendre avant de mettre les légumes. Recouvrez ensuite avec des feuilles de bananier puis recouvrez de terre. 

 

NB: Pensez à installer la fosse dans un sol bien drainé pour éviter les problèmes d’eau stagnante.

Jardiner à la campagne
Jardiner à la campagne
Jardiner en ville
Jardiner en ville
Aménager mon extérieur
Aménager mon extérieur
cadeau jardinage
Offrir une carte cadeau

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Réalisation d’un calendrier personnalisé
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Un projet de décoration : Nos architectes d’intérieur sont là pour vous aider.

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *